top of page

Perles...

Elle était attachée.

Son collier de cuir noir, signe de sa dévotion lui allait à merveille.

La chaîne de perles qui passait de chaque côté de ses lèvres intimes, remontait sur ses seins en les entourant. Elle se jetait par dessus ses épaules, et venait rejoindre son cul sublime en prenant soin de maintenir les fesses écartées par la rangée de perles qui les séparait.

Cul purement somptueux !

Chatte ouverte.

Maintenue ouverte.

Il avait pris son temps pour l'attacher. La soulevant, la tournant et la retournant, lui faisant adopter des positions d'une indécence folle qui révélaient à son regard l'impudeur la plus intime de sa beauté. Il la désirait si fort dans ces instants d'érotisme intense.

Elle lui abandonnait son corps. En confiance, et chacune des postures qu'il lui imposait en l'attachant de perles la libérait.

Reine féline, sensuelle et belle.


Caresse-toi.

Ses poignets étaient libres. Il ne les maintenait pas encore croisés au-dessus de sa tête.

Ses mains taquinaient les pointes de ses seins. Les  tétons déjà durs se dressèrent encore plus.

Il empoigna les seins qui jaillissaient de leur tour de perles, serrés et impatients d'être malmenés. Il alternait les pressions, il les malaxait sans ménagement. Les tétons etaient tellement dressés qu'il y suspendit directement des pinces savamment lestées.


Les doigts de la belle se posèrent délicatement sur son clitoris complètement dénudé. C'est avec douceur qu'elle l'effleurait.

Elle voulait qu'il voie le plaisir monter en elle.


Lui voulait goûter ce plaisir.

Sa langue se glissa entre les deux rangées de perles et s'enfonça dans la chatte humide, se délectant de sensations, ressentant chaque vibration.

La belle était soumise aux mouvements qui la fouillaient avec vivacité.


Il se redressa, attrapa ses poignets qu'il ramena au-dessus de sa tête pour venir baiser la bouche déjà ouverte. Elle serrait les lèvres pour mieux aspirer chaque va-et-vient et en recueillir les assauts avec dévotion. Une main dans ses cheveux il s'enfonça loin en sa gorge pour enfin y décharger sa semence et regarder ses yeux pendant qu'elle coulait en elle.

Il aimait jouir dans sa bouche.


Les perles qui habillaient le corps de la jolie soumise semblaient avoir quelque peu bougé. Celles qui encadraient sa chatte étaient venues la séparer en son centre. Elle voulait jouir elle aussi et ses doigts se posèrent sur elles, faisant rouler les perles à l'entrée de sa fente.

Je ne veux pas que tu jouisses... Pas maintenant.

Elle étendit ses bras le long de son corps pour montrer sa soumission et attendait. Frémissante.

Il avança sa main au bord de la chatte trempée. En insistant un peu, la mouille abondante mêlée de salive, l'aida à la faire entrer tout entière, progressivement. Le corps offert se tordait pour aider le poing refermé qui l'emplissait. C'est elle qui menait le rythme et basculait son bassin en ondulations de bonheur.

Elle se sentait pleine de lui et se laissa emporter en cris variés qui vinrent accompagner les tremblements de son sexe.

Elle était magnifique dans sa jouissance...

Elle lui offrait sa joie...

Il lui offrait la sienne...




62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Cet automne...

Sitôt entrée, j’ôtais mes habits comme s’ils me brûlaient, enfilais une chemise de nuit, me jetais sur mon lit et ouvrais mon livre.

Kommentare


bottom of page