top of page
  • Photo du rédacteurBleue

Intime, vous avez dit intime. - 5.

Soyons fous...


C’est un déchaînement, très impétueux, très gourmand. Nous voulons profiter de TOUTES les sensations. Celles qui concernent les corps mais aussi les cœurs, les esprits.

Il est presque certain que demain, nous serons courbatus, raides, tant nos mouvements sont échevelés. Et puis, on ne peut pas dire qu’avec ce qui se passe dans notre couple respectif, ce soit l’explosion souvent. Nos conjoints nous aiment toujours mais il n’y a plus ce feu, cette passion.

Et là, maintenant, tout semble si violent, si excessif. C’est délicieux mais les battements de cœur montent à 120. Les souffles se précipitent. Le rouge colore les joues. Les voix s’éteignent, rattrapées par les suffocations et les sanglots.

Déferlement de bonheur.

Ivresse…

Les corps agités de soubresauts.

Il n’y a plus aucune retenue. C’est « l’orgasme à tout prix ».

Le désir inextinguible du bonheur parfait.

Et nous y arrivons, vous savez.

La douceur et la tendresse ne sont plus.

Juste la jouissance, les cris, les plaisirs à l’état brut.

Nous nous cambrons comme des arcs à la recherche de l’angle idéal pour la perte de conscience divine.

Les frictions intemporelles, les acharnements qui n’ont plus rien de subtil.

Juste la quête du Nirvana.

Et puis, comme un feu qui a enfin pris et dont on laisse les flammes s’élever sans tenter de les contrôler, de les rendre moins hautes, on laisse s’échapper les gémissements, sans volonté de les brimer.

Les sentiments sont déraisonnables, les corps aussi.

On se dit qu’on aurait dû se rencontrer « avant », qu’il est presque certain que dans une vie antérieure, on se connaissait : il y a trop de choses qui nous lient, qui nous sont communes, qu’on pense et appréhende de la même manière. On connait chacun l’essence de l’autre, ce qu’il imagine, ce qu’il convoite, ce à quoi il rêve, ce qu’il chérit ou exècre…

L’un est l’autre, l’un et l’autre.

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Intime, vous avez dit intime. - 2.

Tout ce qui passe par la tête quand on est l'un en face de l'autre, à la terrasse d'un resto gastro...

Intime, vous avez dit intime. - 3.

Je vous promets de vous emboucher. J'aime ce mot : il ressemble à une combinaison entre « embrasser » et « bouche » assez convaincante.

Intime, vous avez dit intime. - 4.

Il y a tellement de passion dans mon corps tout entier. Il est vraiment difficile de la brimer, de demeurer raisonnable.

bottom of page