top of page
  • Photo du rédacteurArturo

Au sauna libertin (5)

Nous sommes retournés au sauna libertin…

Aujourd’hui, nous nous retrouvons à trois dans le jacuzzi, avec notre amie Nina… La brune agace copieusement vos seins avec les siens, bien plus volumineux – mais elle est assez adroite pour faire en sorte que vous ne ressentiez que du plaisir et nulle jalousie. Pendant ce temps, je vous enlace toutes deux à la fois. Mes mains descendent loin entre vos fesses pour vous rapprocher l’une de l’autre… Notre température dépasse bientôt celle de l’eau, pourtant bien chaude !

………

Nous voici installés dans une petite chambre, multipliant baisers et caresses. « Fais comme moi ! » vous dit notre brune amie en se penchant sur ma poitrine. Et elle se met à sucer mon mamelon gauche, vous laissant le droit.

La coquine connaît ma sensibilité… Sous vos deux bouches, je suis réduit à savourer le plaisir que vous me donnez, tandis que mon pénis se dresse, vibrant ! Mais quand je suis près d’exploser, Nina abandonne ma poitrine pour vous donner, par-dessus mon corps allongé, un baiser sur la bouche – un baiser très appuyé, très gourmand, auquel vous répondez sans hésiter.

Me laissant pantelant, Nina m’enjambe pour aller vous enlacer. Vous voici seins contre seins, et la main de Nina descend immédiatement vers votre sexe, qu’elle commence à caresser avec expertise. Vous lui rendez la politesse avec un savoir-faire que je ne vous connaissais pas – et peut-être que vous ignoriez vous-même jusqu’alors !

A ce moment, elle se laisse aller sur les coussins et se couche sur le côté, vous entraînant avec elle. Sa bouche quitte alors la vôtre pour se diriger vers votre sexe ! Vous êtes à présent tête-bêche – puis elle roule sur le dos, vous entraînant sur son corps dans un 69 brûlant.

Vous avez oublié toute timidité et votre langue plonge avec délices dans sa fente, comme sa langue dans votre fente. Vos langues et vos lèvres s’activent, dans une symétrie parfaite, comme celle de vos jouissances qui montent et débordent en soupirs et petits cris de plaisir mutuellement donné.

Devant ce spectacle, je suis d’abord admiratif, passionné… et surexcité. Mais je saurai prendre ma part. Je me place derrière vous, entre vos jambes. Sous vous, Nina m’aperçoit et s’arrête un instant de sucer votre clitoris pour me sourire… et sourire à ma verge que je pointe vers vous. Puis elle reprend ses succions.

Vous sentez alors mes mains sur vos fesses, que j’écarte doucement. Je ne veux pas déranger Nina, qui s’occupe fort bien de votre vulve… Alors, aujourd’hui, je vais m’intéresser à votre anus ! J’humecte mes doigts de salive avant de le caresser… Puis je pointe mon gland au milieu de sa délicate corolle ! Et je pousse !

Vous poussez un petit cri, mais Corinne vous serre plus fort contre elle – vous devez continuer à la lécher, à la sucer ! Et je pousse encore ! Par coups de reins successifs, je pénètre en vous, mes mains bien accrochées à vos hanches.

D’un côté, sa langue et ses lèvres vous harcèlent, de l’autre, ma verge pénètre dans votre cul de plus en plus profond…Vous n’y tenez plus, vous poussez un grand cri de plaisir, mais nous ne nous arrêtons pas, léchant-suçant-pointant, jusqu’à l’explosion ultime… !

……………

La soirée s’achève. Nous parlons… technique et j’explique que Nina est la meilleure… pipeuse, il faut appeler les choses par leur nom, que je connaisse ! Avez-vous vraiment l’air de ne pas être d’accord ? Corinne vous met au défi : « Fais-nous voir ! »

Elle nous installe confortablement, moi assis sur les coussins, demi-couché plutôt, vous à quatre pattes entre mes jambes, penchée sur ma verge… Mes mains caressent votre tête et l’accompagnent quand vous commencez par lécher mon instrument de bas en haut, de haut en bas… Sans oublier de me caresser les bourses comme il se doit, et à propos de doigt, d’aventurer votre index plus en arrière, vers une zone sensible, très sensible… Pour tout cela, vous vous réglez sur mes soupirs approbateurs.

Puis, alors que vous commencez à emboucher mon gland pour une première succion, vous sentez une présence derrière vous. C’est notre brune amie qui vous caresse les fesses. Essaye-t-elle de vous distraire ? Mes mains empêchent votre tête de se tourner… mais non vos fesses de sentir une verge de plastique les caresser. Le gode-ceinture de Nina…

Oui mais non. Les caresses se font plus précises et soudain vous réalisez que l’objet a deux têtes ! Vous avez un mouvement de surprise, mais Nina s’accroche à vos hanches et je vous tiens fermement, enfonçant mon pénis dans votre bouche – vous êtes cernée…

C’est alors que la brune commence à vraiment jouer de son double instrument et vous pénètre des deux côtés à la fois ! La double tige plonge en vous, encore et encore, vos fesses et votre fente sont en feu, elle va vous empaler et ma verge va vous étouffer !

Mais vous n’allez pas céder sans vous battre ! Tout en suçant désespérément ma verge, encouragée par mes râles, de l’index, vous pénétrez mon anus, bien profond ! Ainsi pris à revers, je soupire, je gémis, je craque, j’explose dans votre bouche ! Vous avalez mon sperme, je pousse un immense soupir de bien-être…

Mais la brune n’est pas satisfaite ! De son instrument, elle vous baise et vous baise encore, deux flammes vous font brûler de l’intérieur, jusqu’à épuisement – jusqu’à ce que vous vous écrouliez, noyée de plaisir…

72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Au sauna libertin (2)

Nous passons vous et moi le seuil du sauna libertin – l’un des saunas libertins parisiens. J’ai choisi une journée réservée aux couples...

Au sauna libertin (3)

Entourée de quatre hommes que vous avez épuisés… Une reine de sexe – quatre amants d’un coup, pour vous !

Au sauna libertin (4)

Avez-vous dormi quelques instants ? Oui, puisque vous avez à présent l’impression d’être seule dans la semi-obscurité… Mais soudain, vous...

Comentarios


bottom of page