top of page

Il aimait son regard...

Il connaissait ce regard. Dans ses yeux, cette lueur qui pétille et qui allume en lui l'envie.

L'envie d'empoigner ses seins, de les caresser doucement, de les malaxer, de les malmener avec la même douceur.

Regarder ses yeux, y voir les yeux d'une louve.


C'est Rose-Marie qui plaqua ses mains sur les fesses de Fiore pour le coller à son corps.

C'est elle qui baissa son pantalon pour attraper le sexe bondissant d'une main ferme et décidée.

Son sexe qu'elle aimait toucher, caresser, branler doucement, tout en recueillant les bourses de son autre main, ce qui faisait se tendre encore plus le membre érigé entre ses doigts.

Sexe captif de délicieuses sensations.


Délaissant momentanément la queue dressée, la belle excitée guida l'une des mains de son complice sous sa jupe.

Elle adorait ses caresses sous sa jupe. Elle adorait quand il s'insinuait sous le tissu coloré pour plaquer sa main sur sa chatte. Elle aimait l'effet de ses doigts glissés entre la soie et sa peau plus douce encore.


Toujours adossée au mur garni de tentures lourdes, éclatante de charme impudique, jambes écartées, mains posées sur la tête de Fiore, Rose-Marie lui imprimait des mouvements souples. La bouche de son amant, plaquée à sa chatte, suivait le rythme sensuel que son bassin et ses mains lui transmettaient.


Il aimait lécher sa chatte... effleurer son clitoris... le prendre en bouche... Goûter cette intimité offerte, créatrice de sensations enivrantes.

Oh! Comme il lui plaisait de sentir ces délices s'offrir à sa langue!!!

Oh! Comme il lui plaisait de ressentir chaque vibration, chaque onde de plaisir, chaque tremblement de son corps.


Ils se laissèrent glisser le long du mur. Rose-Marie, exerça une légère poussée sur le torse de Fiore qui s'allongea sur le dos. Aussitôt, la belle audacieuse vînt chevaucher son visage, y promenant sa chatte mouillée.

Caresses de lèvres à lèvres...

Tous les sens du mâle étaient en extase.

C'était comme si elle l'embrassait avec sa chatte... et lui, mains sur son cul sublime, ses hanches, ses seins, accompagnait ses ondulations de caresses appuyées, tel un danseur de tango, mais c'était elle qui menait la danse.

Elle dansait sur lui.

Elle était belle, sexe sur bouche, appuyant doucement pour s'ouvrir à la langue qui la pénétrait, la fouillait.

Divine funambule en équilibre sur l'étalon... et les talons de ses souliers rouges...


Elle voulait jouir de sa bouche.

Il voulait poser sa bouche sur son orgasme.


Et puis...

Les râles de plaisir sont devenus chant de louve assouvie lorsque les vibrations de son infinie douceur, à présent sauvage de plaisir intense, l'ont transportée dans une jouissance affolante, provoquant spasmes et tremblements incontrôlables.


Et puis...

Rose-Marie nue, étendue sur le corps nu de Fiore, dont les mains reposaient sur son cul sublime... et dont le sexe était toujours tendu...

Elle le sentait frémir contre son ventre.

Elle souriait intérieurement. Un brin perverse, elle se demandait combien de temps il allait tenir avant de solliciter sa bouche.

Fiore ne semblait pas pressé, il s'emplissait de la chaleur, de la douceur, de l'odeur de leurs peaux qui se touchaient...

Il s'en imprégnait pour s'en souvenir

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Sous le regard de Neptune

- De tes baisers... de tes caresses sous ma robe... sur mes seins... mes fesses... de ta queue dans ma bouche... dans ma...

Quand Fiore entra...

Il prit le temps de savourer son corps du regard dans la lumière douce qui enveloppait la pièce.

Comments


bottom of page