top of page
  • Photo du rédacteurBleue

Et si... 16h30

Main dans la main, nous regagnons l'hôtel...

Votre chambre se situe au 2è étage.

Ce sera la première fois que nous aurons le loisir de nous toucher vraiment. L’épisode de la barque, au parc Caillebote, a été annonciateur de douceurs et de sexe mais nous pouvions être surpris à tout moment.

Bien sûr, je vous ai lancé comme en boutade : « choisissez ». Mais dans le fond, même si nous aimons beaucoup être proches l’un de l’autre que ce soit dans un bateau ou dans un salon de thé, même si nous aimons deviser au sujet de la vie, de notre cœur et de ses élans, nous sommes impatients de nous retrouver autrement.

Aucun de nous ne veut de brusquerie, de manque de contrôle, du moins, au début.

Cette fois, c’est moi qui vous suis.

Là- haut, près de la Tortue, vous m’avez embrassée. Bouche contre bouche, langue contre langue. Et nous avons aimé cela follement. Vous me serriez contre vous. Cette étreinte était… tout ce que j’aime. De la retenue mais beaucoup de passion. D’ailleurs, écrire ces choses fait grimper à nouveau en moi le désir de vous.

Depuis, nous n’avons plus rien échangé. Juste des jeux de doigts, très tendres, des frôlements, des « mon nez dans votre cou ». Mais plus de baisers.

Nous voici donc dans votre chambre.

Je n’ai pas envie que les choses aillent vite.

Il faut que le rythme de nos ébats soit parfait.

D’abord, permettez- moi de passer à la salle de bain. Je voudrais prendre une douche et me glisser au creux des draps … nue. Oui, c’est promis, vous pourrez vous occuper de mes seins délestés de toute lingerie. Ne me regardez pas : je vais rejoindre le lit et vous, vous irez vous laver, seul.


Je vous attends…

Frémissante.

Frétillante.

Affamée et gourmande...

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Et si... 14h30

Je vous ai aperçu et… une grande bouffée de plaisir.

Et si... 15h

Et puis, et surtout, mes jambes nues sous ma jupe.

bottom of page