top of page

Collègue 2 - 1.

J’ai l’esprit passablement embrumé en arrivant au travail ce matin, et la sensation d’avoir vécu un drôle de rêve la veille au soir. Je sais pourtant que c’est la réalité mais la chose est à peine croyable. Sabrina vient à peine de débarquer dans la société, venant de Dieu sait où, et elle a déjà un comportement de vieux briscard dans un club proche dont je ne soupçonnais pas l’existence avant qu’elle ne m’y emmène. Et que dire de l’expérience qu’elle sembla avoir dans ce milieu ? Elle a une petite trentaine et elle donnait hier l’impression d’une maîtrise qu’on ne peut pas acquérir en cinq minutes. J’y ai certes trouvé mon compte, et même plus, mais la chose demeure extrêmement troublante.

Que dire alors du paquet cadeau qui se trouve sur mon bureau à mon arrivée ? Aucun événement me concernant n’est à célébrer avant plusieurs mois et je suis certain qu’il ne se trouvait pas ici à mon départ. Alors qui ? Comment ? La réponse à la première question est évidente lorsque je vois la carte qui y est attachée, aux armes du lieu très sensuel où nous nous sommes ébattus, mais cela voudrait dire qu’elle est passée par ici après m’avoir raccompagné ou bien qu’elle est déjà arrivée alors qu’il est encore très tôt. Il me faut cesser de m’interroger, elle possède visiblement encore bien plus de ressources que ce que je pouvais déjà lui connaître. Je parcours donc les pleins et les déliés turquoise de sa belle écriture manuscrite.

Tu as été plus qu’à la hauteur et ce présent en est la juste récompense.

Le paquet est petit mais lourd et je me demande bien ce qu’il peut contenir. Je sais que je n’en aurai le cœur net qu’en l’ouvrant alors je déchire fébrilement le papier pour tomber sur une jolie boîte en bois aux motifs ouvragés dont je défais le mécanisme pour en soulever le couvercle. Elle contient un plug métallique de dimensions respectables orné d’une pierre aux reflets bleus. Je referme, terrifié à l’idée qu’on me surprenne avec un tel objet entre les mains mais également flatté d’une telle attention. Elle m’a fait découvrir le plaisir anal lors de notre première sortie mais n’a visiblement pas l’intention d’en rester là d’après la rapide estimation que j’ai pu faire du diamètre et du poids de ce qu’elle m’offre. un peu plus de cinq centimètres et à peu près un kilo sont, à mon avis, destinés à des progrès qui me donnent un peu le vertige et je ne sais pas encore si je pourrai m’en servir tout de suite.

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Parking

Elle l'avait rejoint dans l'ascenseur. Placée face au miroir du fond, elle ôta un à un les boutons de son chemisier. Sa poitrine était nue sous le fin tissu blanc. Elle avait obéi à sa demande. Elle f

À suivre... ou pas.... - 2

— On se reverra bientôt ? Ils étaient tous deux enlacés. Deux corps qui se sont retrouvés, reconnus. Deux âmes. Il ne répondit pas. Il ne savait pas... ou plutôt, contrairement à Socrate, il ne savait

Perles...

Son collier de cuir noir, signe de sa dévotion, lui allait à merveille.

Commentaires


bottom of page